Apprendre des autres dans un processus structuré

exercice de codeveloppement« Un groupe de codéveloppement est un espace de développement professionnel destiné à des personnes qui croient pouvoir apprendre des autres dans un processus structuré »
d’après Adrien Payette et Claude Champagne, ses fondateurs Canadiens.

En pratique

Il s’agit de faire se réunir, à intervalles réguliers, un ensemble de personnes volontaires formant un groupe,  afin de partager leurs difficultés et leurs solutions dans le but de contribuer mutuellement à leur développement professionnel, et par phénomène de réaction « en chaine », au développement de leurs équipes.

Afin de garantir à la fois la sécurité des participants et des résultats optimisés, ces groupes doivent être animés par un professionnel de l’accompagnement individuel et collectif, selon une méthodologie rigoureuse.

Pré requis

Le principe de base de la participation à un groupe d’échanges de pratiques est le volontariat. D’une part, cela est cohérent avec la demande de responsabilisation de chacun, d’autre part, c’est parce que les managers participant à ces groupes arrivent avec cette ouverture d’esprit, cette curiosité et cette volonté de progrès que les groupes fonctionnent.

Objectifs de ce groupe

  • Permettre aux managers de continuer à développer leurs compétences managériales
  • Analyser les situations professionnelles vécues
  • Effectuer un retour sur expérience entre deux ateliers
  • Apprendre des autres et de leur pratique
  • Développer les capacités d’observation de sa propre pratique
  • S’enrichir des options proposées par le groupe
  • Expérimenter de nouvelles postures managériales
  • Comprendre les interactions relationnelles et leurs enjeux
  • Disposer d’un espace sécurisé et confidentiel pour réfléchir aux questions managériales rencontrées sur le terrain

Comment fonctionne un groupe de codéveloppement ?

  • Les participants sont clairement identifiés en amont et volontaires
  • Ce sont les mêmes pour toute la durée du groupe (l’ensemble des sessions)
  • Minimum 5 participants, maximum 7 ou 8 participants
  • La durée de chaque réunion : une demi-journée, soit 3h30
  • La méthode est celle des « cas » de Champagne et Payette (Canada)

Finalité

Ce dispositif favorise la cohérence des pratiques managériales au sein de l’entreprise, il crée une dynamique d’ouverture et de collaboration.

Plutôt que d’aller chercher « pourquoi ? » il développe la capacité à se poser la question « comment faire autrement ensemble ou individuellement ? », ce qui amène à la responsabilisation de chacun

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter.