Recrutement : Nos 15 clés du succès pour optimiser votre processus !

Recruter un nouveau collaborateur F/H n’est pas chose simple, l’exercice est plus complexe qu’il n’y paraît. Nous vous livrons ici nos 15 clés du succès que nous mobilisons dans nos missions de recrutement au sein du cabinet C Bouillet Conseils.

Recrutement de commerciaux, managers et cadres

  1. Un diagnostic précis du contexte et de l’environnement du recrutement de l’entreprise

Le recrutement d’un nouveau collaborateur est une aventure humaine, ainsi, pour un même poste, à qualification identique, d’une entreprise à une autre; le candidat idéal ne sera pas le même. C’est pourquoi, il est essentiel de prendre en compte les spécificités de l’entreprise pour le trouver. Certains salariés préfèrent évoluer dans des structures à taille humaine, tandis que d’autres ont une appétence pour les groupes internationaux.

Si la situation présente est déterminante, il faut aussi anticiper sur les événements à venir, à court ou moyen terme, tels que les départs en retraite qui entraîneront des promotions, les éventuels déménagements, la croissance de l’activité… De sorte que pour deux entreprises du même secteur, malgré un intitulé de poste et des qualifications similaires, du fait du contexte, les attentes de l’entreprise ne seront pas les mêmes.

  1. Un choix adapté du type de mission de recrutement

Lorsqu’il y a un poste à pourvoir dans l’entreprise, avant même de rédiger l’annonce, il faut s’interroger sur le mode de recrutement qui sera choisi pour recruter le collaborateur. Vos candidats devront-ils répondre à des questionnaires techniques ? Des tests de personnalités ? Le recrutement sera-t-il réalisé par vos équipes ?

En externalisant votre recrutement, vous gagnerez un temps précieux. Cependant, rien ne vous empêche d’en externaliser seulement une partie. D’ailleurs, C Bouillet Conseils vous propose différents packs pour vous accompagner dans votre processus de recrutement.

  1. Une description rigoureuse de la fiche de poste

Pour accueillir les profils les plus adaptés, la fiche de poste doit être à la fois détaillée et claire. Afin d’avoir une fiche de poste exhaustive, impliquez le manager de l’équipe qui accueillera le nouveau collaborateur. L’annonce décrira les qualifications nécessaires, le nombre d’années d’expériences, les compétences, les qualités attendues…

  1. L’élaboration d’un profil en adéquation avec le contexte et l’environnement de l’entreprise

Vos collaborateurs sont les mieux à même de parler des atouts de votre structure, alors laissez-les vous inspirer. Et surtout, n’oubliez pas de présenter votre entreprise sous son meilleur jour.

  1. La rédaction d’une offre d’emploi pertinente et accrocheuse

L’objectif de votre annonce d’emploi est de trouver les meilleurs candidats pour occuper le poste. Aussi, le titre de votre annonce est primordial. C’est l’intitulé qui poussera le candidat à la lire, ou pas. Ainsi, soyez clair et précis. Cela vous permettra de retenir l’attention des candidats. Veuillez à respecter la législation en vigueur, notamment en évitant toute discrimination (âge, sexe…).

  1. Le choix judicieux des supports de parution de l’offre

Le choix des supports de publication est essentiel pour entrer en relation avec les meilleurs candidats. Afin que votre annonce soit bien diffusée auprès d’éventuels candidats, vous passerez votre annonce auprès de Pôle emploi. Pensez à contacter les associations d’anciens élèves, et surtout, n’oubliez pas les sites spécialisés dans le recrutement.

C Bouillet Conseils s’appuie sur les outils et méthodes du réseau Florian Mantione Institut, votre offre est diffusée en ligne sur de nombreux supports web (site d’emplois, jobboarders, supports spécialisés…)

  1. Un sourcing ciblé de candidats

Servez-vous de tous les instruments à votre disposition afin d’obtenir les candidats les plus qualifiés pour le poste. En plus des traditionnelles annonces, vous pouvez aussi utiliser vous servir des réseaux sociaux professionnels. Ne négligez pas le recrutement participatif, vos salariés tout en étant vos meilleurs ambassadeurs peuvent avoir dans leurs entourages des personnes compétentes qui s’intégreront parfaitement à vos équipes.

C Bouillet Conseils communique votre offre aux candidats présents au sein de notre CV thèque du Florian Mantione Institut (actuellement près de 200 000 CV actualisés).

  1. Une grille de questionnement en lien avec le contexte et la fiche de poste et le profil défini dans le diagnostic en amont

La préparation est la clé d’un recrutement réussi. Aussi, avant même le début des entretiens, vous aurez rédigé une grille d’évaluation à laquelle chaque candidat sera soumis. De cette manière, chacun d’eux répondra à un socle de question commune. La grille de questionnement dépendra du poste à pourvoir.

  1. Des tests d’évaluation des talents et aptitudes du candidat

Afin d’évaluer les compétences des candidats, confrontez-les au même cas pratique. De cette manière, non seulement, vous pourrez valider leurs savoir-faire, mais en plus, vous en apprendrez beaucoup sur leurs méthodes de travail, leur sens de la rigueur, leur aptitudes à trouver des solutions pratiques aux problèmes rencontrés …

  1. Une approche des préférences comportementales et des motivations du candidat

Aujourd’hui, de nombreux tests sont à la disposition des entreprises pour les assister à sélectionner le meilleur candidat. Parmi ces tests, vous trouverez entre autres la Méthode Arc En Ciel DISC. Cette méthode peut être particulièrement utile afin de sélectionner le meilleur candidat de votre short list. Ainsi, elle vous aidera à mettre en perspective la personnalité du candidat avec le poste à pourvoir.

  1. Une vérification des références

Au cours de votre entretien n’hésitez pas à demander des références à votre candidat. Son manager précédent sera en mesure de vous donner des éléments de réponse sur la personnalité et les aptitudes du candidat. Vous préparez vos questions en fonction du poste à pourvoir.

  1. Une grille commune de synthèse d’entretien d’évaluation à tous les candidats

Pour que tous les candidats soient évalués selon le même référentiel, tous les examinateurs doivent se servir de la même grille de synthèse. En plus, le mode de notation doit être harmonisé, aussi, avant le début des entretiens, les interviewers doivent s’accorder sur ces points.

  1. Un choix concerté du candidat retenu

Le choix du collaborateur devra être fait en concertation avec les managers de l’équipe qui devront l’accueillir. Il faut dire que ce sont eux qui travailleront au quotidien avec ce collaborateur. Aussi, compte tenu des différents profils et personnalités, ils auront une bonne idée de la personne susceptible à la fois de répondre aux exigences du poste et de s’intégrer rapidement à l’équipe.

  1. Un plan d’intégration du collaborateur

Après consacré du temps et de l’argent à son recrutement, il serait dommage de gâcher tout cet investissement par un mauvais accueil. Aussi, avant son arrivée, il faudra avoir désigné son tuteur. Volontaire pour ce tutorat, il sera le référent du nouveau salarié. Pour cela, il faut sélectionner un salarié avec une certaine ancienneté au sein de l’entreprise.

En plus du tutorat, vous élaborez son parcours d’intégration. L’objectif étant d’accélérer sa formation, et de lui permettre de prendre ses marques rapidement.

  1. Des entretiens de bilan d’intégration programmés

Tout au long de sa première année au sein de l’entreprise les différents bilans d’intégration viendront mesurer les étapes franchies. Ce sera aussi un moment privilégié pour permettre au salarié de s’exprimer et remonter d’éventuels blocages à sa progression (besoin de formation, difficultés techniques)…

Finalement, l’arrivée de ce nouveau salarié est une chance pour l’entreprise. En plus de ses qualités et de ses compétences, le salarié peut aussi apporter un regard neuf à l’entreprise. Du fait de ses expériences précédentes, il pourra être une source précieuse pour améliorer les processus, le fonctionnement de l’entreprise… D’ailleurs, aujourd’hui de nombreuses entreprises demandent à leurs nouveaux salariés de rédiger un rapport d’étonnement, au cours de leurs premiers mois au sein de l’entreprise.

En savoir plus

http://www.cbouillet-conseils.com/recrutement-de-commerciaux-managers-et-cadres/